Catalogue
~ Dis Magazine


Exhibition catalogue
Co-workers, the Network as artist
Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris & Paris-Musées
2015, Paris
In French


Collectif d’artistes travaillant à New York, DIS est composé de Lauren Boyle, Solomon Chase, Marco Roso et David Toro. Leurs interventions artistiques, diffusées à tra- vers une multitude de médias et de plate- formes, incluent des événements ou des expositions prenant place dans des musées et des galeries, mais aussi des projets évo- lutifs en ligne dont le point commun est d’explorer la tension entre culture média- tique et culture institutionnelle. Selon les projets, les membres de DIS jouent tour

En référence au pré xe « dis- », qui marque la négation ou la séparation, le nom du col- lectif évoque la distinction, le décalage, la distance, le dégoût, la dissémination, et résume sa démarche, entre dissidence, désobéissance et créativité. On le retrouve dans les différentes rubriques de la plate- forme en ligne – Discover (sujets d’actualité débattus sur le blog DIS), Distaste (nou- velles tendances), Dystopia (événements ou productions présentant un caractère d’anticipation), Disco (musique), Discussion (débats de société) – et décliné également pour DISimages et DISown.

Avec une approche visuelle et textuelle hybride, qui n’est pas sans rappeler l’humour dada et qui résulte du développement exponentiel d’Internet, cette plateforme a pour objectif non pas de « contrer la culture, mais plutôt d’embrasser le mainstream. Sans ironie aucune, mais d’une manière exagérée, réi ée. DIS s’empare du corps même des environnements commerciaux, des vêtements pour le grand public, de la culture pop, des réseaux sociaux. C’est une esthétique omniprésente mais qui comporte quelque chose d’obscène : dans l’excès des intentions, à la fois de ceux qui la fabriquent et de leurs objectifs 1. »

DISimages
DISimages – une des sections de la pla- teforme DIS Magazine – est une banque d’images en ligne créée par des artistes pour un usage éditorial, créatif ou com- mercial. Les visuels disponibles peuvent être acquis selon différentes modalités et à divers prix. Anne de Vries, Ian Cheng, Timur Si-Qin, Anicka Yi et Jordan Lord, Parker Ito, Jogging, Ryan Trecartin, Shawn Maximo, Katja Novitskova y

ont déjà participé. Les images s’inspirent des stéréotypes de l’esthétique commerciale en la détour- nant dans des mises en scène décalées où l’humour prédomine La série The New Wholesome réinvente le concept de vie domestique, associant gla- mour et sens de l’absurde. New Fragrance Options, de Dora Budor, propose une série d’images réinterprétant des publicités de parfum.

DISown
Lancée en mars 2014, lors d’une exposition au Red Bull Studios à New York, DISown est une plateforme de vente en ligne de pro- duits de consommation conçus par des artistes et fabriqués en série. DISown inter- roge la production d’objets artistiques en les associant aux notions de mode et de consumérisme : un tee-shirt avec une éti- quette « Not for everyone » apparente sur le devant du col, un « DISkea Bag » conçu sur le modèle des sacs Ikea, un cache-pot où sont mentionnés les noms de Julian Assange, de Chelsea Manning ou d’Edward Snowden ; un pied à roulettes de siège de bureau uti- lisé comme support de plante verte, créé par Lizzie Fitch. Introduisant l’humour dans le quotidien, DISown propose un modèle économique alternatif réunissant art et commerce.
Autres collaborateurs de DISown :
Adela Rodriguez, Amalia Ulman, Analisa Teachworth, Anne de Vries, Antoine Catala, Bjarne Melgaard, Carissa Rodriguez, Daniel Keller, Dora Budor, Francis Carlow, Frank Benson, GCC, Hood By Air, Jon Rafman, K-HOLE, Katja Novitskova, Korakrit Arunanondchai, Leilah Weinraub, Maja Cule, Nick DeMarco, Nicolas Fernandez, Ryan Trecartin et Lizzie Fitch, Simon Fujiwara, TELFAR.

The Island (KEN), 2015
The Island (KEN) est une installation « intel- ligente », entre cuisine et salle de bains, créée par le collectif DIS en collaboration avec le fabricant de robinetterie Dornbracht et le designer Mike Meiré 2. Ce produit hybride réunit l’espace social de la cuisine et l’espace privé de la salle de bains dans un « partenariat domestique » qui remet en question la logique des usages et des utilisations.
Constitué d’un réseau complexe de res- sources naturelles et d’infrastructures industrielles (circuits électriques, système d’acheminement de l’eau, sauvegarde de données), le dispositif The Island (KEN) met en scène un imaginaire purement arti ciel. Élément central de l’installation, une douche horizontale composée de six robinets xés au-dessus d’une banquette permet de produire trois jets d’intensité dif- férente aux propriétés relaxantes ou éner- gisantes. Une unité de cuisine comprenant un plan de travail, un évier et une plaque à induction complète le module, sous une lumière d’ambiance changeante.

À la fois prototype et showroom, c’est aussi un espace à activer, un lieu où tout peut arriver : un philosophe peut s’en servir pour préparer une salade pendant son allocu- tion, un gourou lifestyle peut conduire une séance d’ASMR 3 sur fond de bruit d’écou- lement d’eau, ou une jeune femme au style corporate s’allonger un instant sous la douche. The Island (KEN) est une scène, un décor pour une série de conférences et de performances qui auraient pour thèmes l’intelligence arti cielle, l’intimité à l’ère de l’hypervisibilité, les enjeux de la connecti- vité, les nouveaux systèmes économiques... Autour de l’installation, des écrans dévoilent la mémoire interne de The Island (KEN) : ils diffusent les captations des conférences et performances réalisées tout au long de l’exposition.

1. Propos de Babak Radboy, collaborateur de DIS, cités dans l’article de Marie Ottavi, « DIS Magazine : esthétique et tacle », disponible en ligne sur le site du journal Libération, rubrique « Next (arts) »,6 décembre 2013. 2. L’installation The Island (KEN) a été coproduite par le New Museum de New York, à l’occasion de sa Triennale (25 février-24 mai 2015). 3. Autonomous sensory meridian response : technique de relaxation réalisée à l’aide de stimuli visuels, auditifs, olfactifs ou cognitifs provoquant une sensation agréable de picotements ou de frissons dans la région du crâne, du cuir chevelu ou dans les zones périphériques du corps.