Catalogue
~ Shawn Maximo


Exhibition catalogue
Co-workers, the network as artist,
Musée d’Art Moderne de la Ville de  Paris
Paris, 2015

In French 

Artiste et architecte, Shawn Maximo associe sculpture, médias numériques et design pour créer des espaces futuristes étranges et fascinants. Selon le support et le contexte, ses architectures visionnaires prennent la forme de peintures numériques, d’environnements immersifs, d’éléments de décor et de supports de performance pour le collectif Yemenwed ou d’intérieurs de magasin de luxe.

Mêlant objets réels et expérimentations virtuelles, ses compositions numériques représentent des visions imaginaires, comme la série Neighboring Interests (2013) pour DISimages, ou proposent des mises en situation de mobiliers de desi- gners tels que Konstantin Grcic et Garcia Cumini, tandis que les décors conçus pour Yemenwed sont souvent accompagnés de projections en trompe-l’œil.

Shawn Maximo s’inspire de l’imaginaire de la science- ction, des découvertes scientifques et technologiques liées à l’intelli- gence arti cielle et des recherches sur les bouleversements climatiques

Le corps comme donnée biologique pre- mière et l’eau sous ses différents états constituent des motifs récurrents. Les espaces de Shawn Maximo sont marqués par une esthétique fondée sur la santé phy- sique ; ils invitent à un mode de vie par- tagé entre l’action et le repos, l’exercice et la relaxation. Représentée sous la forme d’un glacier, d’un océan, d’une piscine, d’un jacuzzi ou d’un aquarium, l’eau y parti- cipe comme étendue naturelle, espace de détente ou décor arti ciel.

Hacker Bar (2015) est un environnement immersif entre bar à chicha fictif au fond de l’océan, bar lounge luxueux et base sous-marine futuriste. Lieu high-tech pour une élite fortunée, ou dernier refuge après engloutissement de la surface de la Terre, situé quelque part le long du réseau de câblage Internet intercontinental, il suscite de multiples narrations. Dans cet espace offrant comme seul horizon un désert aqua- tique devenu toxique, dépourvu de toute vie végétale ou animale, des chichas électro- niques permettent d’inhaler de « l’air d’Internet » aux saveurs variées.