Allan Villaviciencio
Searching the Green Flash



Solo show
Maelle Galerie, Paris, France
April 5 - May 25, 2019
 

At dawn or dusk - and only on cloudless days - a green flash can be seen over the edge of the sun as it emerges or disappears behind a distant expanse. An atmospheric phenomenon, an optical illusion, an effect of light and distance, or a simple gap between the horizon line and the real curve of the Earth?

Relating to this atmospheric phenomenon and the stir it creates, the Mexican artist Allan Villavicencio pursues his research on painting as a sensorial and physical incidence. Influenced by Mexican Muralism’s experiments with physical places, digital virtual spaces, and Swiss Alpine travel journals, Villavicencio has conceived this exhibition as a panoramic Gesamtkunstwerk.

It brings together murals in acrylic paint and visual projections on the gallery space. Constant fluctuations between representational forms of “deconstructed” tropicality and abstract motifs create ambiguous connections.

Developed according to various excavation and aggregation processes, this "landscape-fragment" creates a fluid space where the notions of center and edge are made obsolete. Fostering a tension between a sensation of immersion and fragmentation, its consistency is occasionally disrupted.

Taking as his point of departure the essays of the German artist and theorist Hito Steyerl on the horizon, Allan Villavicencio mobilizes and applies a symbolic and codified spatial narrative. He opposes disorientation and amalgamation to the linear perspective of classic landscape painting and concerted representation of other lands as exoticism.

Searching the Green Flash thus unfurls a combination of colors and forms that, not unlike camouflage, trompe l'oeils, and mirages, resemble the anticipation of the atmospheric phenomena it portrays. Reflecting on what is ongoing and what is finished, painting is similar to the quest for the Green Flash: a pretext for seeking visibility and imbalance, ruptures, time, and perspectives.

︎

LA RECHERCHE DU RAYON VERT

À l’aube ou au crépuscule — et seulement par temps clair — un éclair vert vient, parait-il, surplomber l’astre solaire tandis que celui-ci s’évanouit ou surgit derrière une étendue lointaine. Phénomène atmosphérique, illusion de la vision, effet de distance et de lumière, ou simple écart entre la perception de la ligne d’horizon et la courbe réelle de la terre ?

En affinité avec cette manifestation et le trouble qu’elle suscite, l’artiste mexicain Allan Villavicencio poursuit ici ses recherches autour de la peinture comme perception sensible et physique. S’inspirant des expérimentations spatiales propres à la tradition du muralisme mexicain, des espaces virtuels digitaux et de carnets d’observation des Alpes suisses, Villavicencio conçoit cette exposition comme un paysage total.

Celui-ci rassemble peintures murales, à l’acrylique et projections en volume. Le glissement constant entre la figuration d’une tropicalité déconstruite et des motifs abstraits engendre une ambiguïté des relations.

Élaboré selon divers procédés d’excavations et d’agrégations, ce “paysage-fragment” esquisse un espace mouvant où les idées de centre et de périphéries m’ont plus lieu d'être. Cultivant une tension entre un sentiment d’immersion et un caractère éclaté, sa cohérence est rompue par endroit.

S’inspirant des écrits de l’artiste et théoricienne Hito Steyerl sur l’horizon, Allan Villavicencio convoque et s’approprie ici un récit symbolique et codifié de l’espace A la perspective linéaire de la peinture de paysage classique, et à l'horizon unifié de l’ailleur comme exotisme, il oppose la désorientation et l’hybridation.

“La Recherche du rayon vert” se déploie ainsi dans une combinaison de couleurs et de formes qui tient du camouflage, du trompe-l’œil autant que du mirage, à l’image de l’observation du phénomène dont elle décrit l’attente. Dans une réflexion sur l’en cours et le fini, il en serait de l’acte pictural comme de la quête du Rayon Vert : celle d’un prétexte à la recherche du visible et du déséquilibre, de l’éclatement, un temps, des perspectives.



︎
︎
︎