In the meantime 
The narator artist




Two decades of French art (1994-2014) through the collections of video installations of the museum of modern art of the city of paris.
Museum of Contemporary Art Chengdu, China
May 24 -July 28, 2014
Assistant curator Contemporary art 


Artists: Adel Abdessemed, Absalon, Kader Attia, Christian Boltanski, Benoît Broisat, Julien Discrit, Dominique Gonzalez-Foerster, Douglas Gordon, Camille Henrot, Pierre Huyghe, Ange Leccia, Ariane Michel, Nicolas Moulin, Valérie Mréjen, Petra Mrzyk & Jean- François Moriceau, Melik Ohanian, Philippe Parreno, Anri Sala, Anne-Marie Schneider, Zineb Sedira.

Event as part of the 50 years of cooperation between France and China. In partnership with the French Institute of China in Chengdu


The exhibition features a selection of video works by French artists that the City of Paris Museum of Modern Art has purchased over the last twenty years. These works tell the story of a generation that has been a point of reference for many artists, not only in France but also abroad. The Museum's collection has progressively grown with the exhibitions held at the ARC, the Museum's contemporary department. With an exhibition policy mindful of adventures and experiments, it strives to reflect the interests of a generation of artists who considered art and exhibitions as frontiers to be reclaimed. This time period is particularly rich in the way French artists have explored the spatial and temporal aspects of exhibitions.

Through their interventions they take on several roles such as artists, critics, curators, and event organizers. Their projects arise from “Relational Aesthetics” and take various forms, including film, songs, television shows, manga, and documentaries. Influenced by the historical avant-gardes, especially by those of the 1970s, which included cinema and video, these artists offer “experiential works” that tend to enhance a visitor’s experience.

In the meantime highlights the significance of language and storytelling, of the ties between these works and the cinema and literature of the 1960s and 1970s (New Wave, New Novel). It suggests a proximity, even a small heritage of what the American counterculture called "French Theory" and extends beyond a purely geographical or generational scene. The artists featured in In the meantime have used video as their key medium, striving to explore it to its full potential. They managed to develop a surprisingly stimulating scene, which is now an international point of reference.
︎

ENTRE-TEMPS, L’ARTISTE NARRATEUR
Deux décennies d’art français (1994-2014) à travers les collections d’installations vidéos du Musée d’Art moderne de la Ville de Paris.

Manifestation dans le cadre des 50 ans de coopération entre la France et la Chine. En partenariat avec l’Institut Français de Chine à Chengdu.

L’exposition propose un choix d’œuvres vidéo d’artistes français acquises par le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris au cours des vingt dernières années. À travers cette sélection se lit l’histoire d’une génération qui a constitué un point de référence pour de nombreux artistes, non seulement en France mais à l’étranger. La collection du musée s’est construite progressivement, en relation avec les expositions qui ont eu lieu à l’ARC, département contemporain du musée. Celui-ci s’est efforcé par une politique d’exposition attentive aux aventures et aux expérimentations, de traduire les recherches d’une génération qui a repensé l’œuvre et les expositions comme des frontières à reconquérir. Cette période est particulièrement riche par la façon dont les artistes français ont questionné les données spatiales et temporelles de l’exposition.

À travers leurs interventions, ils ont souvent rempli plusieurs rôles, comme celui de l’artiste, du critique, du commissaire, de l’organisateur d’événements. Leurs projets traduisent une dynamique « relationnelle » et prennent des formes diverses, tels que le film, la chanson, l’émission de télévision, le manga et le documentaire. Influencés par les avant-gardes historiques et surtout par celles des années 70 incluant cinéma et vidéo, ces artistes proposent des « œuvres expériences » qui tendent à enrichir l’approche du visiteur.

Entre-Temps offre comme fil directeur l’importance du langage et de la narration, du lien que ces œuvres entretiennent avec le cinéma et la littérature des années 60 et 70 (Nouvelle Vague, Nouveau Roman). Elle suggère une proximité, voire un héritage symbolique avec ce que la contre-culture américaine a appelé la « French Theory » qui va au-delà d’une simple scène géographique ou générationnelle. Les artistes rassemblés dans Entre-Temps ont utilisé la vidéo comme médium essentiel, s’efforçant de l’explorer dans toutes ses potentialités. Ils ont su inventer une scène étonnamment stimulante, qui constitue aujourd’hui un point de référence international.



Melik Ohanian, Invisible Film, 2005. Courtesy the artist / Galerie Chantal Crousel / Galerie Yvon Lambert, New York © Melik Ohanian
Philippe Parreno, Anywhere out of the World, 2000. Courtesy Air de Paris, Paris © Philippe Parreno
Ariane Michel, Les yeux ronds, 2006 Courtesy Jousse Entreprise, Paris © Ariane Michel
Nicolas Moulin, VIDERPARIS, 1998-2001 © Nicolas Moulin
Ange Leccia, Jamais la mer ne se retire, 2014, Courtesy the artist © ADAG


︎
︎
︎