Quart d’heure americain






Mains d'Œuvres, Saint-Ouen
November 18, 2017
In collaboration with heiwata
French bellow

Performances with : Kim Bradford & Joseph Perez, France Besnier & Julien Gasc, Jérémie Gaulin, HERSHEY / HITO (Catherine Hershey & Yohanna My Nguyen), Joshua Schwebel & the MOMO

Conceived in motion, the exhibition is activated in a performative, discursive or sound way.  Artists-thinkers, performers and musicians offer an interpretation of a duo, an artist or the notion of disuse.


︎︎︎


QUART D’HEURE AMÉRICAIN
Performances, concerts et poésies 
Video documentation 


Pensée en mouvement, l’exposition est activée de façon performative, discursive ou sonore. Le 18 novembre 2017, artistes-théoriciens, performeurs et musiciens proposent une interprétation d’un duo, d’un artiste ou de la notion de désuétude.


14h30 : Joshua Schwebel & la MOMO
Performance par les élèves de la MOMO de Mains d’Oeuvres sur une table de musique, menée par Thibault Saladin, interprétation de diverses partitions de Fluxus
Performance - 30 min

Joshua Schwebel est né à Toronto, Canada. Vit et travail à Berlin, Allemagne.
Joshua Schwebel est un artiste conceptuel canadien. Il est diplômé de deux Masters dans les universités canadiennes NS- CAD University (2008) et Concordia University (2006). Son travail, avant tout basé sur la Critique Institutionnelle, a été exposé dans de nombreuses expositions internationales. Schwebel a également été en résidence à Paris, Berlin, Beijing, Marseille, et Perth. Son travail a été primé et soutenu par le Conseil des Arts et des Lettres du Québec et le Canada Council for the Arts.

LA MOMO - Musique Ouverte à Mains d’Œuvres
Une nouvelle école de musiques actuelles qui propose des parcours musicaux s’adressant aussi bien aux enfants qu’aux adultes, débutants, amateurs, ou professionnels. L’apprentissage y est fondé avant tout sur le plaisir de jouer via des cours collectifs (saxophone, harpe, piano jazz, ûte à bec, batterie, éveil musical, guitare, chant) et des ateliers (jazz, rap, expres- sion scénique, composition collective, MAO).

15h15 : Kim Bradford & Joseph Perez
Activation de l’oeuvre de Robert Filiou, Danse-poème collectif, (à performer deux par deux, chacun(e) tournant une roue), 1962
Performance - 5 min

Kim Bradford est une artiste plasticienne née en 1991. Elle vit et travaille à Paris.Elle s’engage dans une pratique protéiforme qui mêle installation, performance, sérigraphie et sculpture. Diplômée avec les Félicitations du jury de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux arts de Paris en 2017. Elle a notamment travaillé au sein des ateliers de Claude Closky et de Tania Bruguera. Lauréate de la bourse Colin-Lefranc en 2016 elle part étudier à New York à la Copper Union School of the Art. Elle débute son cursus à l’Ecole Supérieure du Nord-Pas-de-Calais / Tourcoing où elle s’initie à la pratique de la sérigraphie et de la performance, médium qui deviendront récurrent dans son travail ar- tistique. Elle a participé à de nombreuses expositions collectives entre Lille, Paris, New- York et La Havane. En 2017 elle intègre le collectif de sérigraphes Atelier La Banane.

Sous forme de recherches artistiques, performatives et plastiques, Kim Bradford envisage le monde et les rapports hu- mains comme des espaces de ré exion, d’interaction et des supports de création. Entremêlant l’art et la vie avec ironie et poésie, le jeu occupe une place primordiale dans sa pratique. Invitant le spectateur à prendre part à ses recherches, elle questionne son rôle et son pouvoir de décision.

À l’occasion de Quart d’heure américain, Kim Bradford invite Joseph Perez à collaborer avec elle.

15h30 : Charlie Jeffery
Works in circles for human participation for a group or group of people who wish to be there, 2017. N°6. Bring a stone, drop it, and leave it where it lands
Performance - durée aléatoire

15h45 : Jérémie Gaulin
Tout droit jusqu’au matin, 2017. Texte de Jérémie Gaulin interprété par Bertrand Pon- cet.
Lecture - 10 min

Jérémie Gaulin est né en 1985 et vit à Paris. Il commence ses études aux Beaux-arts de Bordeaux et les nira à la Head de Genève en 2013. S’en suit plusieurs projets comme la revue Pharmakon avec Lola Druilhe, revue de sociologie des reli- gions et d’art, ou l’inverse. Chrématistique, laboratoire de recherche sur l’économie de l’œuvre, achevé par la donation des archives au CNEAI=. Les ateliers populaires de Paris tentative de groupe pluridisciplinaire avec Jean-Baptiste Naudy.
Il partira ensuite voir ailleurs si sa langue se traduit : Londres, Bucarest, Bonrepaux, Tanger, Los Angeles, Mexico où il se trouve en résidence jusqu’a n décembre 2017. 

En jouant des modes d’apparitions et de validations son travail mêle recherches théoriques,commissariat, éditions de revues, installations et vidéos.

À l’occasion de Quart d’heure américain, Jérémie Gaulin invite Bertrand Poncet à collaborer avec lui.

16h05 : Hershey / Hito
Watching TV Lovers, 2017, performance pour 2 voix, orgue électrique et écho à bande. Concert - circa 30 min

Catherine Hershey et Yoha My Nguyen composent et chantent ensemble, séparément et parfois, accompagnées d’un orgue électrique ou d’un piano. Elles vivent et travaillent entre Bruxelles et Paris.

Catherine Hershey est une chanteuse et compositrice franco/états-unienne qui vit et travaille entre Bruxelles et Paris. Biographie Yohanna My Nguyen

Yohanna My Nguyen est typographe et compositrice. Prenant pour appui le texte dans ses di érentes existences, elle questionne les notions d’appropriation, de réappropriation et le potentiel politique du quotidien. Ses réalisations récentes prennent la forme d’une publication de textes autour du réalisateur Alain Cavalier, d’une série de compositions musicales à partir du travail d’Émile Cohl pour le Musée d’Orsay et d’une installation sonore avec application embarquée pour la biblio- thèque de l’Université Paris 8. Elle enseigne la théorie et la pratique de la typographie à la Haute école des Arts du Rhin à Strasbourg depuis 2012 et intervient régulièrement à la Rietveld Academie à Amsterdam.

16h45 : Charlie Jeffery
Works in circles for human participation for a group or group of people who wish to be there, 2017
N°5. Passing something around, passing something else around
Performance - durée aléatoire

17h : Martina-Sofie Wildberger & Martin Chramosta
Conversation Piece. Bob and Alice, 2017, performance avec 13 performeurs. Performance - 15 minutes / en continu

17h25 : Julien Gasc & France Besnier 
Concert-poème - 25 min

Né en 1980 à Castres, Julien Gasc vit et réside à Paris.
Il est l’auteur d’une musique pop française érudite, baroque et psychédélique. Abstraites et poétiques, ses divagations amoureuses sont chantées d’une voix hautaine depuis un au-delà de la justesse.

À l’occasion de Quart d’heure américain, Julien Gasc invite France Besnier à collaborer avec lui.

18h : Kim Bradford & Joseph Perez
Activation de l’oeuvre de Robert Filiou, Danse-poème collectif, (à performer deux par deux, chacun(e) tournant une roue), 1962
Performance - 5 min

Exhibitions




Texts




About



Anaïs Lepage is an independent curator and writer based in Paris.

Trained in Art History at the École du Louvre, in Museum Studies at the Université du Québec à Montréal (UQAM), and in Curatorial Studies at the Paris I Pantheon-Sorbonne University, Lepage multiplies experiences in France and abroad. She started at the Maison Rouge - Foundation Antoine de Galbert in Paris, at the Museum of Contemporary Art in Montreal and, alongside Guillaume Désanges, at the Verrière - Hermès Foundation in Brussels. Then, she worked as assistant curator at the Museum of Contemporary Art in Chengdu, the Museum of Modern Art in Paris, and the Louis Vuitton Foundation.

 With a fondness for collective dynamics, she co-founded the HEIWATA curatorial platform, based in Paris, Mexico City and Toronto, and participates in the queer and feminist writing  workshop How to SupPRESS Universty Writing led by Émilie Noteris. She has collaborated with AICA International, CNEAI, the Palais de Tokyo and the Cité Internationale des arts in Paris. Since 2019, she is teaching exhibition curating at the Sorbonne University. 

Her research focuses on the excesses and secrets of art history in connection with sensitivities and spiritualities as well as postcolonial, gender and feminist studies. She is particularly attached to words, forms and gestures generated outside of rationalist thinking  : drawing on occult and mystical sources; or being inspired by affective flows, emotions and the sentimental life. Practices that often cross issues of resistance, struggle, healing, and ecosystems preservation.

Deploying a holistic conception of curating, she question the forms of writing about art by shifting critical, fictional and intimate narratives in collaborations, performances and podcasts.
 
Infuenced by radical pedagogies, she begins a research on the  emotional labor in her positions of curator, teacher, and art worker. 

She has developed a particular interest in the artistic scenes of the Americas and the Caribbean, Scandinavia and South Africa.

︎

Anaïs Lepage est commissaire d’exposition indépendante, historienne de l’art et autrice.

Formée en histoire de l’art à l’École du Louvre, en muséologie à l’Université du Québec à Montréal et en études curatoriales à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, elle multiplie les expériences en France et à l’étranger. Elle débute à la Maison Rouge à Paris, au Musée d’art contemporain de Montréal et aux côtés de Guillaume Désanges à la Verrière – Fondation Hermès à Bruxelles. Elle s’investit ensuite en tant que commissaire assistante au Musée d’Art Contemporain de Chengdu en Chine, au Musée d’Art Moderne de Paris, et à la Fondation Louis Vuitton.

Affectionnant les dynamiques collectives, elle a cofondé la plateforme curatoriale HEIWATA, basée entre Paris, Mexico et Toronto, et participe à l’atelier d’écriture queer et féministe How to SupPRESS Universty Writing mené par Émilie Noteris. Récemment, elle a collaboré avec l’AICA International, le CNEAI, le Palais de Tokyo et la Cité Internationale des arts à Paris. Depuis 2019, elle enseigne le commissariat d’exposition à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Ses recherches portent sur les excès et les secrets de l’histoire de l’art en lien avec des sensibilités et des spiritualités ainsi que les études postcoloniales, de genre et féministes. Elle s’attache particulièrement aux mots, aux formes et aux gestes générés hors d’une pensée rationaliste : puisant dans des sources occultes et mystiques ; ou s’inspirant de flux affectifs, d’émotions et de la vie sentimentale. Des pratiques qui traversent souvent les questions de résistance, de lutte, de réparation, et de préservation des écosystèmes.

Déployant une conception holistique du commissariat, elle réfléchit également aux formes d’écritures sur l’art en déplaçant les registres critique, fictionnel et intime lors de collaborations, de performances et de créations radiophoniques.

Inspirée par les pédagogies radicales et engagées, elle commence une recherche sur le “travail émotionnel” à l'oeuvre dans les rôles de commissaire d'exposition, d'enseignante et de travailleuse de l’art.  

Au fil des rencontres et des projets, elle a développé un intérêt particulier pour les scènes artistiques des Amériques et des Caraïbes, Scandinave et d’Afrique du Sud.